Profitez d'un essai Reserve Cougar pour seulement 2,25€ !

< /BR> < /BR>

La femme cougar sur wikipédia



Les données wikipédia sur la femme cougar

D'où vient le terme cougar (ou couguar) ?

Le terme de couguar ou cougar d'après l'expression anglaise popularisé en France en 2009, avec la diffusion de la série Cougar Town, et les nombreux sites de rencontres sur la thématique femme mature, et entériné en 2011 par les dictionnaires français, est un terme argotique, à connotation négative voire insultante ou misogyne, abondamment employée par la presse lors des années 2000, et qualifiant des femmes ayant des relations avec des hommes plus jeunes qu'elles. Pour Zoe Lawton et Paul Callister « la définition la plus simple et la plus largement utilisée est celle d'une femme de 35 ans ou plus qui sort ou cherche à sortir avec des partenaires ayant au moins huit ans de moins qu'elle. ». Ces hommes sont alors appelés toy boys, en référence au film Toy Boy, ou lionceaux (cubs en anglais).

 

Lire la suite sur wikipédia …

Le terme cougar (anglicisme popularisé en France en 2009, avec la diffusion de la série Cougar Town, et entériné en 2011 par les dictionnaires français) est un terme argotique abondamment employé par la presse lors des années 2000, et qualifiant des femmes d'âge mûr ayant des relations avec des hommes plus jeunes qu'elles.

Pour les chercheurs néozélandais Zoe Lawton et Paul Callister, « la définition la plus simple et la plus largement utilisée est celle d'une femme de 35 ans ou plus qui sort ou cherche à sortir avec un homme ayant au moins dix ans de moins qu'elle ». Ces hommes sont alors appelés « toy boys », en référence au film Toy Boy, des « lionceaux ».

 

Origine du terme rencontre cougar

« Cougar » est le nom vernaculaire anglophone et québécois désignant le puma, un félin spécifique au continent américain.

Zoe Lawton et Paul Callister indiquent que la croyance générale est que le terme a été forgé par l'équipe de hockey sur glace canadienne des Canucks de Vancouver dans les années 1980 pour désigner des supportrices plus âgées que les joueurs qui s'intéressaient à eux. L'expression s'est répandue par la suite.

En 2001, le Toronto Sun publie une nouvelle sur les Cougars. En 2002, l'éditorialiste Valerie Gibson publie un livre intitulé Cougar : A guide for older women dating younger men, où elle évoque ses nombreuses relations avec des hommes de 10 à 20 ans plus jeunes qu'elle et où elle donne des conseils aux femmes envisageant de telles relations.

Selon le lexicographe Grant Barrett, la première trace écrite de ce terme argotique anglo-américain date de 1999 avec la création du site canadien de rencontre Ecougars.fr cette année. Le terme se répand en Amérique du Nord à partir du début des années 2000 et est dès lors utilisé dans les séries télévisées, la publicité et les films, avec un pic en 2009.

Certains distinguent les termes « cougar » et « puma » (le dernier étant pourtant supposé être l’équivalent français du premier). Alors que les « pumas » désigneraient les trentenaires, les « cougars » désigneraient les femmes de 40 ans et plus.

En France, le journal Libération dénonce en 2010 l'exploitation intensive du terme « cougar » par les médias, parlant d'un « non-évènement » remontant à 2009 et d'une accumulation de clichés tendant à faire percevoir ces cas de différence d'âge « comme un phénomène de société absolument renversant, mêlé d’une misogynie tout aussi renversante ». Les réactions médiatiques autour du couple Macron sont un exemple du double-standard opéré à l'endroit des relations où la femme est plus âgée que l'homme.

Pour l'universitaire Rania Aoun, « la femme cougar n’est pas un phénomène récent, mais plutôt une figure qui, à cause de la polémique qu’elle provoque, a souvent été taboue, discrète et mal jugée par la société. Elle ne s’est révélée, d’abord, que chez les célébrités (comme Madonna, Mariah Carey ou Sharon Stone), qui s’affichaient avec leur conjoint devant les caméras et sous les projecteurs, et dans l’univers de la fiction cinématographique et télévisuelle ».

Récemment, pour les hommes choisissant des partenaires plus jeunes, le terme de rhino serait apparu en langue anglaise.

 

Quelques données quantitatives sur la femme cougar

Une étude de l'université métropolitaine de Cardiff sur la différence d'âge au sein des couples auprès de 22 000 femmes de 14 pays ayant indiqué leurs souhaits sur des sites de rencontre, indique que ses résultats ne montrent pas de préférences des femmes pour des hommes plus jeunes, et viennent contredire des études antérieures soutenant des interprétations évolutionnistes. Elle fait part d'une préférence générale des femmes pour des partenaires du même âge ou plus âgés, tandis que chez les hommes, la préférence pour des partenaires plus jeunes s'accroît avec l'âge. L'Express, reprenant cette étude, relève que cette croyance est un mythe, et que « le nombre de femmes cougars est marginal et se limite principalement au monde du show business ». Plus généralement, l'écart d'âge moyen entre conjoints, d'environ deux ans, ne semble plus baisser sensiblement depuis plusieurs décennies.

Depuis plusieurs années, la « femme cougar », en plus d'être devenue un mythe, est également une mode pour les sites de rencontres peu scrupuleux qui présentent de faux profils dans un but purement lucratif. En 2010, une journaliste de Rue89 enquêtait sur le phénomène « Faux plans sur un site de cougars ».

 

Exemples de cougars célèbres

Monde anglophone

  • Madonna
    Demi Moore
    Halle Berry
    Susan Sarandon
    Mariah Carey
    Jennifer Lopez
    Michelle Rodriguez

 

Monde francophone

Claire Chazal
Laurence Ferrari
Laurence Boccolini
Amanda Lear
Brigitte Macron